Skip to content

Dans un corps sain

décembre 31, 2010

Eve

« Cette magnifique fleur s’inspire du tournesol. Ève fait penser à des jours d’été insouciants »

Sain, sein, saint, ceins!

Il faudra parfois en passer par la maladie, et après la maladie la convalescence pour reprendre conscience de l’influence du corps. Percevoir à quel degré, par quel processus improbable, le fonctionnement intellectuel est conditionné par le corps. Et en contre partie, ou dans la même partie du jeu, comme l’esprit façonne le corps, comme la vie de l’âme s’exprime à travers le corps comme son œuvre en toutes dimensions.

La douleur et le plaisir, naturellement dissociés, sont les vecteurs du corps au sein de l’esprit, pour repousser les frontières du conscient. l’esprit est-il un tout dont certaines parties sont accédées différemment selon l’état de conscience. Au delà des conscient inconscient subconscient, il se façonne et se refaçonne à l’envie et selon les conditions du système individuel, mais aussi dans les sous systèmes qui le compose et sur systèmes qu’il compose, dont il est composé, composant, tel l’instrument et son musicien au sein de l’orchestre.

Au sein de l’orchestre, ceint d’ors et d’êtres, saint synchrétisme de la fusion musicale, le tournesol chante son hymne à l’Eve.

Publicités

From → brèves, journal

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :