Skip to content

Maison de la chasse

janvier 19, 2011

Des vœux. A la Maison de la Chasse. Par ordre d’importance, impressions:

  • Belle bâtisse, magnifique collection de bêtes empaillées et néanmoins mortes
  • Symbolique de l’homme dans ses œuvres, il faut tuer pour vivre apparemment
  • Chut, le compas et l’équerre sont exposés; je me sens soudain émergent d’un état d’obscurité, d’aliénation et d’enfermement vers un état d’illumination, d’ouverture et de liberté…mais ça me lasse et ça me passe vite
  • Ça va beaucoup mieux quand j’attaque les toasts; encore mieux quand je délaisse le champagne pour un bordeaux rouge exceptionnel
  • Il me souvient du contraste entre le bonheur de l’affût, la marche silencieuse à travers le sous-bois, puis soudain le bruit du fusil qui crache ses plombs sur la bête qui n’a rien senti venir. J’ai toujours eu, j’ai toujours peur des armes à feu

Bonne année les vieux riches en costume! Profitez bien de la crise, de sa prolongation ou soyons fous de la reprise, en attendant la prochaine!

Publicités

From → billet du jour

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :