Skip to content

Le plus beau et le plus triste paysage du monde

février 24, 2011

(Titre ci dessus extrait du Petit Prince de Saint-Exupéry mis en scène musicale par Daniel Lavoie. Cliquez-ici pour un extrait)

C’est celui où tu n’es plus.

Le plus dur dans la vie c’est la mort de l’Être cher, la fin de sa vie. Dans ce nouveau réel présent, comme s’il n’avait jamais vécu, que reste-t-il comme souvenir, comme preuve de sa vie?

Un vide impossible à combler, qu’il ne faudrait pas chercher à combler. Le vertige au bord d’un gouffre, la solitude devant l’insondable et incommensurable infini abyssal du vide universel. Mais le cœur de l’homme est présomptueux et téméraire, pas raisonnable, pas logique. Lorsqu’il l’est, ce n’est que bravade futile, pour défier l’incompris.

Alors Qui se donne un Dieu, Qui pavoise à nier son existence pour la pire dévotion aux bassesses matérialistes… Qui recherche ou incarne l’Amour fait homme? Ces concepts sont assez récents car avant d’avoir eu le temps, l’oisiveté, le luxe de s’inventer ces raisons d’être, l’homme fut pendant longtemps tout juste et tout au plus, le plus évolués des prédateurs terrestres.

Il doutait donc il fut. Il ne doute plus, il n’est plus, as-t-il jamais été?

Le plus beau, et le plus triste, paysage du monde, c’est celui où tu ne serai pas né.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :