Skip to content

La compensation d’un con pensant (Appelez-moi DuKon)

mars 13, 2011

Le naufrage de la vieillesse est inéluctable, physiquement dans tous les cas, intellectuellement bien trop souvent, avec quelques compensations pour les provisoirement immunisés, jouisseurs des plaisirs de la maturité et des joies de la sérénité!

Mais la dérive dans le sur-poids, l’expression du mal être par le corps engraissé, c’est l’expression de mon naufrage sociétal et comportemental. L’étal et le mental. Létal à moyen terme en des termes insidieux de déficience mentale.

J’en appelle pas la mère Michelle, mais en un sursaut plutôt à ma Belle, et à la punition du docteur D. Rendez-vous dans un an pour savoir en quoi les kilos perdus auront été transposés.

Publicités

From → journal

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :