Skip to content

Pas de borgne sur le bayou

mai 26, 2011

Noiseless infinity eddied around the dreamer and wafted him away without even touching the body that leaned stiffly…(extrait de Azathoth By H. P. Lovecraft)

SwampThing remake1_opEntre Bâton-Rouge et la Nouvelle-Orléans, la créature préférai toujours le marécage au Mississippi. Son imposante masse se mouvait lentement, pas à pas s’enfonçant dans l’épaisse couche putride, inlassablement. Du nord au sud et d’ouest en est, en une diagonale courbe puis inversement, son existence ne se prolongerai pas au delà du trajet .

Emprisonné volontaire de ce balancier lent, sans jamais rencontrer ni humain ni semblable, la créature borgne se devait à tout prix…éviter d’approcher le mur.

Car derrière le mur, dans le mur, les rats grouillent, tapis dans l’ombre, guettant la moindre opportunité pour t’arracher l’oreille, en dévorer le cartilage, la chair, puis tenter d’attraper un lobe, le temporal.

J’ai traversé maintes fois le bayou,

I was born on the Bayou,

I belong in there.

Connaissez vous ce royaume où les borgnes sont rois? Où les dieux ne voient pas, ne subissent pas le désolant spectacle de déserts picturaux? En ce lieu où l’eau stagne et par endroits glisse lentement, où quelques sons étranges emplissent un univers paisible, où la dérision illusoire du progrès laisse toute place à la vie.

C’est là que je suis né; j’appartiens à ce marécage, et j’y dérive paisible, sans regret, sans limite.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :