Skip to content

L’Ouvrage

mai 28, 2011

Dès l’aube elles naviguent, hors des limbes, vers l’ouvrage

Nymphes nébuleuses élancées, vulgum pecus poétique

De félines convictions animent leur dévotion, à mille lieux

Des pauvres illusions de mâles lymphatiques

Elles vénèrent le pouvoir du devoir et du faire, la terre pour jardin, et l’air en écrin.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :