Skip to content

OFF

septembre 11, 2011

Le carrousel des Âmes fragiles, s’est arrêté de tourner peu à peu,

Les regards dispersés au delà de la lune, les uns des autres décrochés.

Les Farfadets fardés songent à revenir sourire en fanfare, débridés,

Tandis qu’un éclat rose illumine leur visages d’une candide espérance.

Publicités
3 commentaires
  1. Mary permalink

    j aime bien et l écrit et l illustration ; c est moi je suis sur un cheval de bois et je me noie

    • O.W.P. permalink

      Ne craignez rien, impossible de se noyer ainsi, l’eau est sous le chapeau et le cheval galope sur le ciel; la sensation trouble tient au fait que l’on chevauche l’animal tantôt « cul par dessus tête », tantôt en montant puis en descendant. Il suffit de reprendre un chemin plus horizontal pour trotter paisiblement, mais c’est moins excitant!

  2. A reblogué ceci sur Oli.W.P. and commented:

    au 11 septembre noir en succèdent d’autres, des onze et des douze, des treize, des gris et des roses…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :