Skip to content

Jamais je ne mens mais la nuit je ressens

novembre 4, 2011

Never lie but the night

On the ever steam boat, sailing up my river of time

I do appreciate being by myself, sinking off you.

Black & white waves flowing down my veins

Alcoolcaïnes burning up my brain

Rain drops just in time with the dancers tips

The night goes on and I’m so wrong

The beat goes on, we go along alone.

Publicités
One Comment
  1. Olibris permalink

    (Traduction très contestable, je suis nul à cet exercice)
    Ne mens jamais sauf la nuit
    Sur l’éternel bateau à vapeur (à aube), remontant le courant de mon fleuve temps
    J’apprécie la solitude, suffocant après toi (me noyant t’ayant quitté)
    Des vagues en noir & blanc coulant dans (dévastant) mes veines
    Alcoolcaïnes brûlant mon esprit
    Gouttes de pluie en rythme avec les pas de danse
    La nuit s’installe et j’ai bien tord
    Le rythme bat, nous marchons solitaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :