Skip to content

Gustav et la fille de Beethoven

novembre 14, 2011

Special dédicace à Jess S.

Citation :
L’homme qui est raisonnable s’adapte au monde ; celui qui ne l’est pas essaie
d’adapter le monde à lui même ; c’est pourquoi tout progrès dépend de ce dernier.
Georges Bernard SHAW

_________________

Sur le ferry de Londres à Paris et retour,

Les ors et la raison nous emportent à leur tour.

Les fresques enluminent les regards, le sang brûlant,

A Brixton et Belleville, Oxford, Hendon, les poésies s’enflamment.

Le lignes dessillent les paupières de nos organes prolifiques

La déraison l’emporte (    ), le plus fort est, toujours, le meilleur.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :