Skip to content

Nexus, plexus, sexus

novembre 20, 2011

L’usine à étron m’étreint le gland, tandis,

Queue gauloise pénétrant le jardin des invertis notoires,

La cueillette des champignons en un curetage volage

Je tressaille d’une petite mort, m’envole avec toi, étroits émois.

Publicités
One Comment
  1. Olibris permalink

    Ok c’est moyen et tendancieux, ça mérite à peine d’être publié, mais avec deux lecteurs peu de risque d’être pris au premier degré. Quoi que…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :