Skip to content

Maintenant avant

décembre 1, 2011

Muscicien caché

Shâhnâmeh de Ferdowsi “Tahmasbi”, Tabriz, 1522-44

Lumière immobile

Points blancs

Le rêveur doit-il se réveiller?

Arabesques enluminées

Effluves minérales

Le concret doit-il s’évaporer?

Chiffrages transcrits

Orales sculptures

Le temps peut-il se décompter?

Entier

Partage

Ultime agrégation.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :