Skip to content

Tea for 2 under a fainted love paint by the moon

décembre 2, 2011

Peindre l’Amour aux couleurs de la lune

Finira par lasser les unes

Pècheresses glaciales et lutines

Commençant à fâcher les autres

Brûlantes des feux du pouvoir.

Hommes de peu de foi, il  ne restera point de choix

La culotte en lambeau, le cœur las

Fantassins voués au feu pour nourrir le terre de sang,

Car la femme est un champ, l’homme fragile glèbe

Car l’amour est chimère, élusif placebo, et galant scepticisme.

Publicités
2 commentaires
  1. Zohir permalink

    Il faudra m’expliquer Oli. Je sens que c’est profond; mais j’arrive pas à saisir ta trajectoire.

    • J’ai du mal à revenir sur ce type de moment et l’explication risque d’être plus longue et fastidieuse que l’article ;-(
      Il y a l’amour des femmes, la peur des femmes, tout cela dans le contexte de la DSK gate, et j’irai même jusqu’à avoir le culot de dire que j’ai relu Dante il y a peu! Vive les lunes bleues, roses, oniriques et malicieuses!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :