Skip to content

Quand Elo dit Za dit CClou dit hello

décembre 18, 2011

Craignant de n’être point à la hauteur des crêtes, de vos stances,

N’ayant point profondeur pas plus que la hauteur je lance le rouleau, ma route est à vos pieds.

Le mâle en moi s’efface devant tant d’Élo dit, car à l’instant on slame en un haut lieu où l’âme a des jeux d’éloquence

Ange passe et les Jacasses classes, classent et dépassent sans avertissement.

Za déplace avec classe ses hanches et mélodies, rocailles relevées aux étoiles, sables fins.

CClou bienveille impertinente, rougeoyante elle joue du couchant, et élève la troupe, en de vertigineux instants.

Paris, la nuit, merci les Jacasses

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :