Skip to content

Le bal des Cœurs gris

décembre 20, 2011

6/8 123-456-123-456

Au bal des gris, nous resterons roses, com’ au p’tit matin, la main sur le sein, droit

Sans remord sombre, ni regret pénombre, soupçons de rancœur, peur d’inassouvi

Pas Icare ni Phoenix, pas Cobain ni Hendrix, nous resterons simples, passants aux yeux d’Anges

Offrande éphémère des chaleurs évaporés, dons des corps au bucher, lettres autodafées.

*

A vos bienveillantes épitaphes, coquelicots et marguerites, tournesols et lunes épiques,

Je nous en remets humblement, et colégram, vous êtes si belles, dans mon ciel au couchant!

Publicités
One Comment
  1. marie permalink

    j aime beaucoup celui là , tu es doué pour la poésie ce qui n est pas donné à tout le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :