Skip to content

Perdus, corps et âmes (à suivre) Saison 1 épisode 1

janvier 23, 2012

Une fois n’est pas coutume, surfons sur l’actualité majoritairement morbide de la semaine, rien d’autre qu’éternel recommencement.

Prenons un thème particulièrement dérangeant, provocant multiple disparitions subites et impromptues, dans un crash aérien causé par un Icare ou un naufrage par imprudence à bord d’un Titanic, ou encore plus petitement l’embrassement d’un platane sur la route, situation toujours provoquées par l’impudence d’un tiers, à commencer par celui qui a planté l’arbre.

Combien de chefs de bord, combien de capitaines font ainsi fi de leur mission au profit d’un moment de jouvence? Un petit rase-motte sur le village natal, un écart sur la route pour passer au plus près de la corde et soigner la moyenne, ou comble du mépris au plus grand nombre, faire coucou à Mémé en passant près des côtes?

Il y a bien des façons de mourir, et quelques-unes peu propices à soigner la légende de leur instigateurs. Voici donc une ébauche de ce que je ne souhaite ni pour moi, ni pour mes ennemis proches (mes Amis et mes Amours, je vous imagine éternels, bien loin de ces circonstances mortifères et considérations douteuses)

La noyade de nuit dans une mer glacée…

Le démembrement suite à un atterrissage en piqué, tête à l’envers, à 1000 à l’heure…

La fusion avec le métal froid de la carrosserie, le tissu rêche des sièges, l’écorce humide et graphiosée d’un platane ou d’un orne…

Les points communs entre ces situations ultimes sont une peur indicible du fait de la soudaineté du terme, et l’idée que cette fin n’est pas cohérente avec l’existence de la victime…Nous vivons dans un tel confort, nos principales préoccupations sont tellement éloignées des réalités de l’existence, de la vie, qu’il semble bien impossible de se mettre en phase en quelques secondes avec cette sorte de fin brutale.

Rien de morbide, pas d’obsession mais un sujet majeur de réflexion à traiter, et pourtant rares sont les moments où il sera abordé collectivement, pour confronter les espoirs, les angoisses, les possibilités d’issues, et quid de part et d’autre du sas.

Alors le sujet pour aujourd’hui et les quelques jours à venir cette semaine c’est l’angoisse d’y être confronté « avant l’heure » et brutalement. Contact glacial des matières non organiques, viol des viscères, intrusion d’un flot incontrôlable par les voies nasale et buccale, déchirements des chairs, des muscles, des ligaments, et, en quelques fractions de secondes, fermeture définitive de l’individu pour cause de cessation d’activité.

Alors, travaillons plus pour gagner du temps?

Si vous avez un avis, une idée à soumettre anonymement ou pas je vous suis très reconnaissant de laisser un commentaire. Sinon je vous le suis également. à suivre…

Publicités
4 commentaires
  1. cathy permalink

    Pour avoir vécu la rencontre détonnante avec un platane , planté là , en bord de route :pour quoi d’ailleurs je n’en sais strictement rien, a part faire de l’ombre sur la route , ou protéger le champs de mon arrivée subite ???
    …Bref, le 8 juillet 2007, , il est 9h55, les première gouttes d’un orage mouille la route… je freine dans un virage ( je crois que cela c’est passé ainsi ) …j’ai du penser arriver trop vite, et là ma voiture quitte mon contrôle…je m’accroche au volant en me disant , non, je ne veux pas mourir. Un choc terrible, un bruit énorme! comme si tous mes atomes se cognaient les uns aux autres …et plus d’image …le son de la voix d’un pompier qui me demande « qui appeler dans votre portable »… »attention nous vous protégeons, nous allons découper la voiture »…et puis la premier image , à l’hôpital: il me font entrer dans le scanner entièrement…

    Je suis heureuse d’être là aujourd’hui pour raconter ce moment terrible et intense , temps d’arrêt entre la vie et la mort . J’ai eu beaucoup de chance surement, un air-bag, une carrosserie souple, un corps solide, ou peut être le choix entre la vie et la mort…mais j’ai mis plus d’un an a réinvestir mon corps: mon esprit-âme en était sorti; il m’a fallu travaillé avec une médecine parallèle pour retrouver le lien!

    alors , soyez prudent, et surtout, Prenez le temps de vivre. Car, peut être que là, dans qq secondes vous ne serez plus là , sur cette terre , avec ceux que vous aimez !!! Aimez et donnez ! le Bonheur n’a pas le temps d’attendre.

    Cathy Poissonnet

    • Merci d’avoir choisi un arbre assez souple et la suite 🙂

      ps: avis aux amateurs, ça ne se passe pas toujours comme chez Cronenberg ;-(

  2. swafran permalink

    allez !!! tournée de Valstar ….

  3. A reblogué ceci sur Oli.W.P. and commented:

    en attendant le S01E02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :