Skip to content
Tags

,

Ma plénitude souffrait d’une passablement durable décrépitude, il est temps de …

juillet 24, 2012

…reprendre le chemin vivant du temps qui passe, laissant l’éternité permanente aux défunts.

Suis-je le singe ou le sage s’interrogeait l’introverti en vertu de cette position instable qui sied si bien à ceux qui cherchent?

Est-il sage de s’isoler au monde, fermer les yeux, se boucher ouïes et narines à force de futiles informations et des bourratives farines d’un banquet outrageux?

Et le singe de gratter la puce sur le dos du sage

Et le sage de soudain ne pouvoir retenir cette esquisse de sourire

Et l’artiste dormant tenta de peindre l’étincelle fugace

L’ami malheureux de la distance qui le sépare des siens, et des autres

Sur le chemin redécouvert d’une profondeur insouciante

Fait un pas puis un autre, dispose d’un mot et puis compose

L’ode naïve qu’il dispense humblement à vos aimables résonances

Publicités
7 commentaires
  1. swafran permalink

    hey, enfin une bonne nouvelle …… c’est comme l’été, il arrive quand on désepérait de le revoir !

  2. cathy permalink

    eh oui ! cela fait chaud au coeur de te lire à nouveau grand Frère ! un jour singe , l’autre singe ,comme chacun de nous ! Bravo pour ce texte très beau et fort ! MERCI MILLE FOIS ! BISESARDECHOISES !!!!

  3. cathy permalink

    un jour singe , l’autre SAGE …désolée mais fatiguées la fille Poi !!! Bises

  4. j pierre permalink

    ENFIN!!!!!!!!LE RETOUR bravo OLIVIER vivement la suite
    biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :