Skip to content

Jamais ferme la bouche de l’hiver à l’été

septembre 27, 2012

pacman Surtout quand ton nez est bouché

Quitte à grogner tout éveillé

Ou à ronfler tout en veillant.

Obj ou sub jectivement

Comme tu l’sens dans ton sang

Dire merci, dire merde.

Et puis fermer sa bouche c’est aussi renoncer

Aux autres, à respirer,

A partager, manger, boire,  et

… sucer

Embrasser, bizouiller, cunnilinguer,

Sourire à ratiches déployées,

Et enfin pour celles et ceux, d’un bel organe dotés,

A chanter

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :