Skip to content

Cosmos lisse

octobre 31, 2012

Toujours la limite d’autres réalités s’invite dans la perception dérangeante de Joseph Cosmosnautist.

Lorsqu’il s’éveille d’un mouvement aléatoire, se déplace d’un millionième de seconde en avance sur le groupe, il perd en luminosité, puis il gagne en vélocité.

Son ombre a disparut, son énergie persiste,

Au diapason d’un retrait stratégique,

Il se distingue par l’abstraction.

Joseph est une coïncidence dans un temps d’un espace, et pourtant, doué de sa conscience il se demande pourquoi.

Son éternel sourire présent, comme juste calé au tempo, continu, indéterminé,

Lui ouvre en perspective la possibilité d’observations plus nécessaires et inutiles que les lumières.

Lorsqu’au plus profond de son rêve, pur esprit créateur,

Il réinvente son tout, son rien, lui l’humble citoyen ultime pour autant qu’initial, est singulier divisible par un, ou par lui même.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :