Skip to content

Lunes

novembre 28, 2012

Qui a dit que la lune était brune?

J’ai regardé le ciel, bien observé les astres à la lorgnette

J’en ai vu des rousses et des blondes, des grisées des pâlies des blafardes,

Mon petit Prince élève des roses sur la plus proche du cœur,

Et lorsque l’on s’étend tous ensemble le soir, à les voir s’éclairer, les lunes et les étoiles racontent notre histoire.

Nos lumières nos reflets nos rires, les peines les sanglots longs les violons sur la lagune,

Là se diluent nos lacunes.

Je me suis vu allongé sur le sable, pieds caressés par le flux de la multitude

Larmes sous cet océan d’âmes troublées, l’Éther moite des origines fantastiques,

J’ai vu l’instant originel, implosif explosif, l’Être suprême planant sur les fusions, surfant de froides liquéfactions

Laisser de ci de là des soleils et les lunes, feu et glace, en lieu et place, un azur avenir sur la planète bleue.

Ce message délivré en rotations synodiques, par l’ivresse à la vie,

Je le pose à vos pieds que j’embrasse, à la lueur confuse des nuits blanches occurrentes.

Publicités
2 commentaires
  1. swafran permalink

    tu les as bien décrochées ….

  2. Belles pensées, poétiques, philosophiques, profondes.

    La vie, précieuse et fragile à la fois, est étonnante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :