Skip to content

J’écris ton non

mars 27, 2013

Non ce pays n’est pas pour le vieil homme

Cormac Mac Carthy

1922-noms-chiens-v Jeune et naïf tendre et confiant je le fus sans complexe, à travers trahisons, moult désillusions et jusqu’à l’age de raison

Constatant les dégâts alentours une seule issue, une seule alternative aux fièvres funestes des prodiges,  humilité oblige, changer de nom.

Icare adolescent, phénix incandescent, consumé jusque dans la cendre,

Liquéfié sur « La route » de Cormac, dissous dans le tarmacadam avec cowboy Dustin,

James était pris déjà comme Jim et Jimmy Dean, Morrisson, Hendrix and even Janis J.

Alors faute de non j’appropriai le oui, j’acceptai l’espace là et ici et puis le temps contemporain.

C’était pas mieux avant, demain c’est pour les progressistes ou les insatisfaits.

J’aime l’instant présent, lorsque tu apparais, lorsque je te pressens, et nos sens aiguisés en alerte,

Au delà du physique, à l’intérieur au cœur de nos intimes âmes érogènes

Lorsque tu passes, du non oh oui, en psalmodiant mon nom 2375645!

Publicités
One Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :