Skip to content

One One Two O One One © ψ ΩΛΙ

avril 20, 2013

Introduction au roman dont l’épilogue est à Sète, et liste non exhaustive des personnages, choisissez le votre en commentaire, if You please
post-scriptum: manuscrit virtuel non corrigé ni terminé; par avance mes hommages alambiqués aux amis ♥ et amies ♥ qui supportent mal les dérapages scatologiques, je vous rassure, ça ne dure qu’une phrase, même pas le temps d’un coït en tapinois © ψ ΩΛΙ
 
jour 365, 21:25
Le moustachu ami de Greg voyait des pédés, des gougnotes partout. Noir comme ses cheveux longs, filaments vagues encadrant visage pale, beau, expressif et tendu, ses yeux scrutent alentours. A l’affut du moment opportun. Il ne le sait pas précisément, sa perception du temps volontairement réduite à l’alternance veille-sommeil, éveil-coma, mais moins de trois heures le sépare de l’an neuf. Non pas que cette virtuelle échéance lui importe en terme d’instant, mais l’étape ayant fait l’objet d’une promesse d’ivrogne, le temps de séduire une compagne lui est soudainement apparu un peu court, l’urgence du choix et de l’action critique! (cliquez pour lire la suite inachevée 😉 )
Ces derniers temps, Gary n’a d’autres images de femmes qu’en ces instants surréalistes, au sortir du brouillard les lendemains de fêtes. Sans souvenir ni des prénoms ni des raisons qui ont conduit celles-ci à partager la couche, et la plupart du temps de nombre corps mêlés, encore vêtus de hardes comme leurs yeux salis, leurs peaux blettes défraîchies, fripés.
Il est en quête de son amour perdu, la belle qui s’enticha de lui, lui bête humiliée incomprise … Elle, elle existe, … mais ce soir tous ces cœurs battent à deux, si l’on omet les invertis, Bob et Marc-Alexandre.
Ces deux s’illustrent naturellement à évoquer par le physique en mouvement, artistes du comportement, leurs émois et besoins d’affection. Par dépit, faute d’avoir trouvé l’âme sœur,  ils partiront ensemble au petit matin. Si Greg avait eu goût des hommes, il eut très certainement proposé à gros Bob, rond comme un culbuto, stable comme un menhir, d’aller jouer à touche noeud-noeud et pousse caca. Bob n’étant pas homme à esseuler un ami d’infortune, eu tôt fait  d’inviter MarcA, le chargeant de préparer souper et atmosphère aphrodisiaque, pour mettre un peu l’ambiance. Mais nous n’en sommes pas là.
 
même soir, 22:55
Le ragoût de sanglier embaume la pièce. La première plâtrée de pâtes se trouve sous couvercle circonflexe tandis que la seconde en cours frémit, dûment vouée à une ébullition volitionnelle. L’hôtesse du lieu en quête de l’al dente pour tous jubile de plaisir, distribue et récolte baisers, accolades gracieuses, embrassades émouvantes! La ronde des assiettes s’engage, chacune tendant à chacun des récipiendaires passagèrement passeurs puis inversement et enfin, destinataires, Le plat gourmand. Un délice. Après les quelques amuses bouches, rillettes de saumon à l’aspect vomitif mais délicieuses au goût, pâté garanti campagnard rustique et parfumé, gâteau moelleux aux magrets de canard adjoint du foie gras d’oies qui ont cessé d’engueuler les passants pour engueuler à outrance du grain à en mourir…Alors ce sanglier victime du metzin géniteur de l’envoutante Za, est un couronnement, une félicité! Depuis notre arrivée Za élégante et menue, Za fragrante et alambiquée, Za sourire et baiser, se déplace de l’une à l’un, de l’allant et retour, bise affleurée et caresse effleurée, brune aux reflets de lune, souveraine elle joue du klaxon, les hommes l’interpelle aussi quand le carillon résonne, je sais que c’est quelqu’un ou personne...(sur l’air et le rythme du BBH75 cliquez ici)

Listes des acteurs à compléter:

Le survivant mort, ange incertain

Le nettoyeur

L’enquêteur détective privé

Le journaliste sans emploi

Le grand corps en bonne santé

Le marin écrivain navigant au grand étroit

La maman restée libre

Le tas de fumeurs toucheurs

Bob l’éponge à sentiments

La fille et la jolie fille

Pas Daphnée et Didjé LCD sound system

Me myself and him

She

Za mini maxi multi amie, sensuelle & envoutante

Rasta roquette, l’homme à la salade sur le choux

Bulle girl et saoul man

Blonde imprévenue

 
Publicités

From → journal, nouvelles

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :