Skip to content

E. Allan to Debra

mai 8, 2013

From mice and cancer

800px-Sewastopol_Panorama1

Chère Débra,

Ce matin lorsque l’infirmière m’a remis votre missive, j’en serai tombé si je n’étais déjà allongé. Ainsi vous auriez connaissance d’une tranche de mon passé? C’est plus qu’il n’en faut pour donner enfin un sens à une de mes longues journées sur ce lit de souffrances!

J’ai du mal à m’approprier un nom, le personnel médical m’a nommé Trikky car je blague beaucoup pour tuer le temps, pour exister, pour repousser les angoisses et parfois la colère…Edgar Allan 阮 M.T. (Nguyen Mac Trin), quel patronyme mosaïque insensé!

Vous évoquez une station de métro aux abords du lac, aussi me suis-je empressé de chercher ce lieu dans les encyclopédies numériques. Facilement accessibles sur le poste multimédia ultra moderne pendu au dessus de mon lit, le monde et l’univers (virtuels?) s’offrent à l’œil et l’oreille. Le lieu existe en effet, bordé d’une immense étendue d’eau douce. L’histoire mentionne l’invention d’un thermomètre à alcool, et cette ville au nord de la mer noire, historique et exaltante. Selon le timbre sur l’enveloppe vous auriez posté votre courrier en europe centrale, c’est à la fois si proche et à jamais inaccessible.

Les chirurgiens sont passés ce matin avec une telle mine que je m’attendais au pire. Finalement rien de nouveau, mon H.A.E. est aussi incurable qu’improbable à l’age adulte, et j’alterne entre phases d’hémiplégie droite, gauche, bilatérale, tri ou quadriplégie, et les jours de fête plus aucun symptome, je gambade comme un âne dans le parc. Je crains que les chercheurs et autres scientifiques fouineurs n’aient cure de me guérir; mon statut de cobaye rare me condamne probablement à finir mes jours sur une table de dissection.

Je m’étais fait une raison de cette situation faute d’espoir ni de lien avec quiconque, mais vous venez de me redonner goût à la vie, je vous en suis éternellement reconnaissant. Ainsi, je projette de quitter la clinique demain soir ou bien peut-être lundi. Le weekend facilitera l’accès à la pharmacie, il me faut prendre un traitement lourd pour éviter les crises, et j’ai repéré les stocks derrière la salle d’op. Il y a un autre patient dans la chambre attenante et il est toujours inconscient. Sa corpulence est identique à la mienne et j’ai trouvé dans son placard des tenues complètes, deux uniformes de terrain avec armes blanches et quelques ustensiles étranges, lunettes, pinces, le parfait équipement de monsieur bricolage en vacances au Mossad.

Je n’ai pas encore choisi de destination ferme mais mes recherches sur les projecteurs tridimensionnels géographiques m’ont donné envie d’aller à Istanbul ou Petersburg, deux villes proches de l’eau. Si j’avais trouvé un mini sous marin j’aurai pris également les voies aquatiques, ce milieu m’attire particulièrement, comme cela semble être le cas pour vous.

Ce soir je m’endormirai en relisant vos bons mots parfois intrigants, et, bien que ne comprenant pas ou cela nous mène, j’espère en savoir plus sur ces « trois semaines » que nous avons passé ensemble! Viendrez-vous me visiter en rêve ou bien vous lirai-je à nouveau demain? L’une ou l’autre option me séduisent sincèrement, vous découvrir est si tentant, j’en rougi tel un poisson de roche!

Bien à vous

E. Allan

Publicités
One Comment
  1. Beau texte, émouvant, vrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :