Skip to content

Of Muses and men, of Phoebus and women

mai 24, 2013

george bernard shaw-467753The reasonable man adapts himself to the conditions that surround him… The unreasonable man adapts surrounding conditions to himself… All progress depends on the unreasonable man.
~ George Bernard Shaw

A l’instant, sur le panneau publicitaire, le corps révélé inspire peu l’itinérant consommateur, cependant qu’il s’imprime dans les méandres de ses cellules.

En translation la séductrice inspiratrice est cependant déjà à l’œuvre puisque sous ses habits de roturière, ou bien d’aristocrate, elle porte traditionnellement de la lingerie. Du linge fin pour attiser la faim.

Le rustre mâle déterminé en bas age, penseur ou acteur, chasseur ou marchand, guerrier ou commandeur, s’accouplera.

Ceci valait à sens unique mais par les temps qui courent, le corps de l’homme est également devenu bien de consommation.

C’est ainsi, rien d’autre n’a réellement de sens, sinon les sens.

Le peintre exprimera la perception visuelle, les musiciens se joueront des filtres harmoniques, tandis que les scribes gribouilleront des symphonies hommage à l’infinitude des espaces temps. Les bileux, eux, préfèreront les réquiems dédiés aux cycles récurrents de basses sociétés.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :