Skip to content

Stop making nonsense

juillet 3, 2013

ε Ta violence verbale, annonciatrice de frustes brutalités, mérite mépris, silence, et réclusion hors de nos ouïes Φ

Violence-verbale-2La souffrance dépravée, c’est l’overdose.

Il se croit seul au monde cependant que ses tourmentés semblables font notre quotidien,

Orateur pernicieux, canif labial buccal éructant ondes déchirantes et vagues déferlantes vociférées,

Craquelant frêles carapaces,

De face comme de pile,

A travers corps à cœurs.

Ces mots ne méritent pas l’immolation, ni même une médiation.

Dédain serai trop humble et distingué.

Alors j’oscille entre injure tue et silences hurlés,

Chanson de geste pensée et prose muette,

Pour clore ton bec teigneux sans clôturer un débat impérieux.museler

*

*

*

So, lets dance, je foule au pied tes mots haineux, shut up, just shut up shut up!

we gonna dance a harlem shuffle on your silly style, SHUT THE FUCK UP

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :