Skip to content

Les mains mal lavées

août 25, 2013

sartre-calder-2013 Sartre par Calder

Extraits  » LES MAINS SALES  » Jean Paul Sartre :  » (…)Je me trouvais trop jeune ; j’ai voulu m’attacher un crime au cou, comme une pierre. Et j’avais peur qu’il ne soit lourd à supporter. Quelle erreur : il est léger, horriblement léger. Il ne pèse pas. Regarde-moi : j’ai vieilli, j’ai passé (…)pourtant il ne pèse pas, je ne le sens pas. Ni à mon cou, ni sur mes épaules, ni dans mon cœur. Il est devenu mon destin, comprends-tu, il gouverne ma vie du dehors mais je ne peux ni le voir ni le toucher, il n’est pas à moi, c’est une maladie mortelle qui tue sans faire souffrir. Où est-il? Existe-t-il ? J’ai tiré pourtant. La porte s’est ouverte… (…)Ce n’est pas mon crime qui me tue, c’est sa mort. (Un temps.) Enfin voilà. Rien n’est arrivé. Rien. J’ai passé dix jours à la campagne et deux ans en prison ; je n’ai pas chan­gé ; je suis toujours aussi bavard. Les assassins devraient porter un signe distinctif. Un coquelicot à la boutonnière. (Un temps.) Bon. Alors? Conclusion? (…)

O.W.P. : Je me trouve trop ceci, pas tant cela, pas le temps de ci, pas envie de ça, mais aujourd’hui, avec une IMC oscillant entre 39 et 42, morbide, l’heure de mon exécution n’as pas encore sonné.

J.D.3. : Tu sais très bien où se trouve la frontière. Il y a les hommes d’action, et il y a les intellectuels. Les uns dirigent, les autres pas, mais lesquels?

O.W.P. : Cette discussion nous l’avons eue il y a trente ans dans ce bar aux Halles, rien n’a changé. Je n’entre pas dans ces cases, le repos n’existe pas pour moi, seul l’épuisement et le coït m’apportent les clefs du sommeil. Je ne suis pas un intello. Je suis un homme d’action qui, volontairement, ne termine pas ses réalisations lorsqu’il prend plaisir à les faire durer. Ne me parle pas de procrastination, fond de capote de comportementaliste!

J.D.3. : Ne deviens pas vulgaire, ça n’est drôle que lorsque tu incarnes le fils spirituel de Bérurier. Mais alors vers où allons nous? Avec ton IMC à plus de 40 tu veux faire un concours? Un remake de « A thin mint? » des Monty Python? Tout ça pour montrer que tu as un cœur plus gros que la moyenne?

O.W.P. : Tu veux dire que « le dormeur doit se réveiller » et l’homme vieillir, devenir respectable, faire exemple? Pour qui? Dans quel monde? Ça change quoi? Cette humanité ne m’appartient pas, et je ne lui appartiendrai pas, à la fin, in the end.

J.D.3. : Tu parles comme si tu étais seul au monde, mais c’est faux. Tu es bien entouré, tu as choisi ta famille, tes amis, et il sont plus nombreux que tu veux bien l’admettre.

O.W.P. : Mouais, ça reste à prouver. Mais je vais la faire ta cure, perdre 30kg. Tranquillement, comme un phoque en hibernation. Pas pour te faire plaisir mais parce que j’en ai décidé ainsi. J’ai le pouvoir sur moi, je fais ce dont j’ai envie, quand j’en ai envie, comme tout ces connards individualistes à la vue basse qui se prennent pour quelqu’un d’autre.

J.D.3. : Caca dur le soir, espoir, mou ce matin, chagrin! Bon, ça y est? T’as fini? Allez, essuie tes mains, et retournes me finir cette histoire de chemin de fer explosé. J’aime bien quand tu racontes des histoires, beaucoup moins quand tu pleurniches ta race.

O.W.P. : Merci mec, mais tu sais, si ma psy savait qu’on se parle comme ça, je risque l’internement, non?

J.D.3. : Non ça risque pas, en tout les cas, c’est pas moi qui irai lui rapporter nos conversations unipersonelles.

O.W.P. : Ok. Je voulais te dire que j’ai décidé de finir en back office et de ne plus rien publier avant d’avoir finalisé les formalités de droits. C’est pas que ça va rapporter gros, mais j’ai un doute sur certaines personnes « amies » qui pourraient être tentées de pomper un peu sur le blog…

J.D.3. : Tu as arrêté la fume, tu ne prends pas de drogues dures depuis bien longtemps, et tu bois assez peu, comparé à Gainsbourg ou Bohringer, et pourtant, bonjour la parano!

O.W.P. : Mmpfff. Vas te faire aplatir entre deux pages, personnage! Merci pour ton aide.

Ta mer en Tong 1(1)

Publicités
One Comment
  1. A reblogué ceci sur Oli.W.P.et a ajouté:

    pour ne pas rester tout ce jour comme une image, figé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :