Skip to content

Combler l’espace, comme une alternative à la morosité

septembre 28, 2013

Bonsoir
Un jour j’ai fait une dépression, mais ça, c’était un jour quand la soupape était obstruée. Maintenant l’horizon est dégagé.
All clear, take care, have a nice night, see you soon
Oli

Oli.W.P.

Avec l’ardeur du poisson migrateur qui monte vers la source et à contre courant, au comble de l’espace je vous retrouve présents, humbles et nobles, éternels et alternatifs tel que je vous ai imaginés!

A en croire ce compteur sur le calendrier, la vie s’est pourtant arrêtée ici (dedans) depuis 30 jours?

Comme si plutôt que descendre acheter du pain, bavarder avec les copains, absorber un café brutal et puis passer le temps du jour à œuvrer pour la gloire mais léger, tel l’éphémère, et enfin rechercher le partage d’instants forts au crépuscule de nos aveux, s’inventer des projets de révolution pour tromper l’instant trouble et blême entre beauté du jour et angoisse de la nuit, comme si j’avais dormi sans rêve, dans un tourbillon à trente spires…

Je suis resté muet, effondré, excentré, à contempler sans plus agir les multiples trépanations que l’époque m’inflige. Et puis sans trop tarder…

View original post 36 mots de plus

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :