Skip to content

Dans les steppes de l’asile central II

octobre 10, 2013

(cliquez ici pour écouter Borodine)

gal54_robert_001fLa démence et la lumière font bon ménage,

Le refuge de l’esprit se refusant à l’ombre.

Faute de terre fertile, l’herbe folle pousse aux murs

A défaut de la scène, l’acteur joue en solo.

Carence d’audience.

Me voilà montant puis descendant sans cesse l’escalier en colimaçon de la tour d’ébène. Au fil de mes allées-venues une lueur transparait, entre la pierre courbée, et grattant de mes ongles j’en décèle quelques unes. Puis m’évade. Depuis je erre batifolant, folâtrant ça et là, goûtant les douceurs de l’inconscience, les saveurs de la déliquescence.

Le temps passe vite dans les limbes, mon pistil a perdu des cils, alors me voilà revenue jeter un œil à l’interstice vers l’intérieur de la tour. Ma tour. Rien n’a changé. Les blouses blanches sont toujours immaculées, j’entraperçois un locataire des murs internes, blême, vêtu d’un camisole synthétisée, nu comme le penseur, auguste.

J’entre neurale nue

Chercher refuge après la fugue, poser le contrepoint.

Sur la table d’opération théraportée

Comme si j’étais non née, pardonnée, libérée.

(…)

UMD CH DU ROUVRAY« Allo, Il y a quelqu’un?« 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :