Skip to content

Effeuillages ou l’apogée des corps diffus (inachevé)©®

novembre 5, 2013

Le sérieux tend au burlesque dit le bouffon, fantaisiste funambulesque lui répondit l’écho

sabotage au montageCes chairs charpentées dont je suis affublé

Le tissu et les accessoires tendent-ils à les sublimer?

Dépassé le règne d’image et du qu’en dira t’on

Nous dansons, à l’univers des sens

Accordés au diapason solaire,

Suspendus immobiles fluctuants, tels les lueurs fusants.

Conçus comme sédentaires à l’esprit ambulant

Chair, os et moelle épinière, passagers en substance

Comme la toile peinte en ce tableau, tel le graff sur ce mur, simple interprétation.

(…) Ce soir sur scène le spectacle est unique:

performance collective singulière

influx et transfigurationBO_Lr8sCUAARNOm

énergie du mouvement

harmonie des messages

le verbe, le geste et la lumière, authentique séquence à la recherche du vivant

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :