Skip to content

forbitten freedom, un tien qui vaut mille tue l’aura

décembre 3, 2013

AAAAAAAAAAAA_by_Lora8En cette parodique démon’autocratie qui déprime ses asservis,

Ils s’infligent inepties fratricides et perverses disparités.

Honnies soient taxations amorales et pernicieuses frustrations sociales.

Les Arlequins & Baladins prirent leurs cliques et s’enfuirent, loin du cloaque, clic cloak

Viens rejoins moi, filons en douce!

Vivons heureux vivons déliés, embrassés l’un à l’autre

Détachés de forces farces mal grimées

Tu colores si bien nos desseins

Tandis que je bastringue hors de portée

Faisons mine de ne rien voir

Pantomime épique et pique et orchestique,

Au nom de la danse, du théâtre, par la poésie la musique, je me fais tien qui vaut mille tue l’aura

Être tien n’est pas appartenir, nous ne possédons rien

Jouir et se savourer, simplement l’air mutin lutiner, voir et s’entendre, le temps nous est compté

et si léger valser bacon b

par le corps s’oublier

pour mieux se ressaisir d’immuable inconstance, tenaces émouvants en mouvements

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :