Skip to content

Quand l’Δpprenti √ivant ¢hancelle

décembre 27, 2014

irm ex cerveau(…) Δpprentie, Elle se lève comme chaque matin, pas tout à fait

C’est jour de fête aujourd’hui, le programme est chargé, il va falloir gérer. Bien souvent la vie de l’humain est réglée de petites routines vitales, ou pas. Sharon se lève tôt; ce précieux moment en solitude ouvre les portes à vivre un jour comme le plus beau, l’ultime, le généreux, le délicieux, l’heureux. Celui dont il faudra se souvenir. Mais non, ce n’est pas le bon, vous allez très bientôt comprendre pourquoi et comment Elle échappa, au coma.

Le premier café elle le prend comme d’ordinaire sur le petit canapé style Henry, canapé qui comme bien des objets autour d’Elle a une histoire. Complètement restauré par son premier amour qui le tenait d’Aïeux britanniques, ce meuble a tant voyagé qu’il en est devenu mobile, ni fermé ni ouvert mais offert aux confidentiels sels de séants d’intimes, une banquette qui aura reniflé moult quéquettes et abondance de cons de fées en transe.

ivante c’est plus que naturel chez Elle, c’est virulent, sémillant, pittoresque à l’allant, ardent en retour et puis fougueux, et puis encore un tour, ainsi de suite. Café, cigarette mais c’est promis j’arrête en fin de mois, et pour bien entamer la page, un film, épisode, conte télévisuel, intercontinentale fatalité ou reportage à caractère élucubré, et enfin, comme Hercule bâclant ses travaux, butinage sur la toile. C’est ainsi, sa fibre se nourri à l’air du temps, jadis d’encyclopédies et jardins, aujourd’hui d’approximations infinies, sur le net.  

¢‘est environ maintenant, un peu avant ou bien dans pas longtemps que la bascule s’opère. Sharon aime bricoler, et la voilà œuvrant à je ne sais quelle réparation quand une mine, un minuscule amas de fibrine rompt ses amarres. Subrepticement le voilà qui fait chemin en direction du cervelet. Ce thrombus millimétrique maudit va profiter d’une position improbable de la bricoleuse pour traverser le cœur sans quasiment faire de dégât. Shaun (sa mère irlandaise l’appelle parfois aussi Yoanne) ressent juste une légère crampe au thorax, une crispation de la hanche et quelques nauséeux relents, mais les douleurs n’ont aucune prise sur elle lorsqu’elle travaille…; le flotteur de continuer son voyage fantastique vers de plus fins vaisseaux, jusqu’à ce coin de bourrichon tout près du reptilien de tous les héritages, puis se poser et jouer les castors à barrage, tel une vermine de demi-rat femmenivore.

Δ!√!¢!

Lorsque son conjoint la rejoint Elle semble différente, presque incohérente, se plaignant d’un peu tout, avec une drôle de voix, pâteuse, dégoulinée. Puis la station debout devient presqu’impossible, son corps en Z, épaule droite dressée, anche gauche affaissée, reins cambrés, toutes articulations flageolantes. La peur fait son entrée en scène, accompagnée de ses suées, laisse rapidement place à la panique, avant que pointent les idées d’un imminent déclin, de terne fin à micro terme…

(…) à suivre: le trajet, les urgences, les 24 heures de doute, la rémission quasi miraculeuse…jesus-20raising-20lazarusb

Publicités
2 commentaires
  1. sacrée Sharon…. tu nous en fait voir de belles !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :