Skip to content

sur terre vent et eau, feu

février 10, 2015

10648637_920696604637064_2798043683375253235_oj’ai rencontré d’étranges leprechauns, créatures lutines, énigmatiques, sources et vases à fleurs célestes qui furent terreau pour mes racines, lumières pour mes brindilles, sèves lymphatiques en mes vaisseaux intersidérés, considérables

§

Insondables méandres visités incessament

Brumés, soufflent soupirs, tempêtes, brises

Brûlés, consumés ardents, nos laves éternelles

Brassés embrassés galets fluxés, désaxés reflués

à petits pas, par vagues successives,

Ridules sur ce miroir en lac céleste, névés immaculésdieu-des-savants op

Aux croisements des fers, feux, vents, ondes et poussières nous voilà aboutis, infinis à l’éternité

Apaisés libres, amants universels, me voilà devant toi, croyant agnostique

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :