Skip to content

la Muse réinventée (Il était une fois Elle et Elle luit, Elle est Lui)

mars 9, 2015

faute de temps je tends à me laisser tenter par la rediffusion d’une effusion

Oli.W.P.

A la rencontre de cette éternelle fondation s’inventant, se fractionnant pour mieux se fondre et se former à nouveau, me pris l’envie, en Elle me dissoudre ΩΨΟ

Arbre-FemmeJe suis le corps, Elle, les ailes

Lui fort voire cassant, Elle ploie sans céder

Il sculpte et brise, Elle peint le hile à l’unisson

Feu et pierre

Air et terre

Fondus aux eaux des cieux

Fusionnés en geysers des laves

Audacieux et délavés

Tendant à l’infini

Leurs trésors éphémères

Perles-vierges et Parangons

View original post

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :