Skip to content

LLL Lost Love Land – over the cloud(s) – page 2

mars 21, 2015

lire le début (page précédente)

au 333ème jour le saturnisme domina

mer de nuages  (…) le jet se stabilise enfin sur une mer de venimeux nuages. Retrouvée la lumière nous aveugle. Le sifflement des vents sur la carlingue, turboréacteurs en réaction, assourdissant. Le temps n’est pas à la parole. Nos sens atrophiés du toucher restant exacerbés. Goût et odeur. Regards croisés. Harrassés.

Retour sur image. Le premier mort fut le pape; son Dieu! pourquoi l’as tu abandonné? Et puis les présidents, assurément trop intriguants. Tous les adultérins. Non que l’amour ne puisse se partager, mais la maladie tue les amours fallacieux, fruits d’une trahison, pervertis du mensonge, non assumés. Une sorte de cancer mental, fulgurante somatisation des remords à regrets. Seuls les anges de la déchéance, non pas déchus mais élus, immunisé des errances de l’époque, bourgeons parmi les avariés, seuls les anges subsistèrent.

 Un goût de métal dans la bouche, odeur de kérosène. Et puis cette sensation de différence résultant de l’oxygène, l’altitude, la plus légère pesanteur, la complexe interprétation de la notion de temps lorsqu’on voyage à travers méridiens. Partis à minuit, nous volons 3 heures et le soleil se lève? Il est toujours minuit quelque part, ici 6 heures, à Paris 9! 001369_sbLe pilote automatique en charge du vol, nous sommes réunis tous les quatre autour d’une table ronde. Il me souvient du roman de Robert Merle « Madrapour », mais nous descendrons tous au prochain touch and go. En plus des présents, sur d’autres sièges il y a les hologrammes de nos amis rescapés connectés sur la toile. Étonnant comme ça fonctionne encore alors que plus personne ne gère les serveurs et d’ailleurs comment avons nous fait pour trouver cet espace virtuel commun? Ah oui ça me revient, c’est Rico notre ingénieur en com et computers, survivant lui aussi au niveau « architectes du renouveau ». Car en plus des anges, il y a une myriade de concepteur et artisans qui ont échappé à l’holocauste. Pour la plupart des gens « normaux », bons, imparfaits mais dénués du vice fondamental de la haine, du mal. Cette histoire peut sembler bien ringarde, une sempiternelle guerre entre le bien et le mal, mais pourtant c’est arrivé, les Livres l’avait prévu et l’homme s’est employé à réaliser le présage. Nul besoin d’un magicien d’un dieu d’un diable pour perpétrer le désastre, l’humanité commença son suicide à l’aube des temps, il lui à juste fallu attendre de concevoir les moyens d’une annihilation totale avant d’opérer la purge. Non pas que les victimes soient réellement « coupable », simplement trop faibles pour lutter, impassibles face à la curée du système, inconsciemment suicidaires sans illusion.

Rico a pris en main la construction d’un réseau dans le réseau, avec des algorithmes si puissants qu’ils réussissent à réparer une machine en panne, le software est devenu producteur de hardware, un peu comme l’esprit commande au corps, en subconscience ou somatisations. Ce personnage est étonnant. Un savant mélange de techos et de romantique à l’ancienne, un poème homérique à lui seul! Le système nous permet par une simple interface 7g de commander aux satellites et fibres sur terre et dans l’espace pour nous connecter avec un débit quasi infini. Il travaille avec Pauline, ingénue brillante dont la puissance d’abstraction fait d’elle une petite Einstein, artiste et mathématicienne à ses heures. L’étape de la communication holographique en 4d est maitrisée; ils travaillent donc sur la possibilité de téléporter le corps en plus de l’âme. Vaste concept!

Jo: coucou les Space-kékés, ça donne?

K: oh! ma beauté comment être si appétente? Et ton Kipu le chien, y va?

Jo: yo angels, nous vous attendons, j’ai fait un tagine01b7433fdzj99_375x500

K: cool, nous apportons une caisse de Stag’s Leap Fay Estate Cabernet Sauvignon

Jo: du vin yankee!!!

K: un nectar rare t’inquiète, on va planner

A: yes Madam, I have gouté with my british ingenuous taste, its divine!

Jo: long time no see Alan, what da fuck!

A: not much ye know, girls and boys dont feet so well those times

Jo: ha ha ha you naughty cookney biloute, wash your mouth

K: how about talking action right now? the situation is instable

O: yep, la population mondiale se réduit à quelques millions et nous sommes sous la menace de dommages collatéraux. La disparition de la majorité des militaires et chimistes laisse l’arsenal nucléaire et les centrales hors contrôle. Le moindre choc naturel, tremblement de terre, explosion quelconque risque de détruire la planète entière en quelques instants…

K: un plan?

O: il faudrait reprendre le contrôle et désactiver ces installations, c’est un travail de titans…peut-être en réunissant tous les survivants pour la mission, le nombre de site à visiter est de l’ordre de 500 contenants près de 3000 réacteurs et 20 000 missiles nucléaires… du boulot pour 3 millions de personnes pendant six mois ou plus! Il faudra commencer par des formations très techniques, l’entreprise est une première à cette échelle. Je le vois comme un projet de civilisation, pour la sauvegarde de l’humanité; l’autre option, c’est de fuir la terre…

F: vous délirez ou c’est sérieux? Quoi qu’il en soit, s’il s’agit de réunir en séminaire 3 millions de teuffeurs, moi je peux organiser la fête à Goa!

K: oui je retiens l’idée, il faut joindre l’utile à l’agréable, je vous propose la répartition des rôles ainsi: Jo en charge de l’hygiène et de la santé du camps et de la nourriture avec Franck qui pilote les festivités. Al pour l’organisation linguistique, les interprètes, les espaces documentaires, et le suivi des comptes rendus, des bibliothèques numériques sonores et littérales. Oli à la coordination technique et opérationnelle, quand à moi, je garde le rôle de porte parole de notre groupe et je propose une présidence tournante même si l’idée de cette hiérarchie me dérange complètement…

O: ça me va, et en effet le modèle pyramidal n’est plus concevable, cependant il faut pouvoir prendre vite certaines décisions, sous forme d’un conseil des sages mais avec un reflet individualisé intitulé présidente ou président, ça facilitera peut-être la portée du message, ou pas

F: nous ne pouvons pas laisser la place au doute, j’aime l’idée du conseil de sages mais pas trop…sages quand même

J: oui moi aussi ça me va et nous allons commencer par travailler sur ce mode de fonctionnement du pilotage, c’est pas évident pour des artistes et voyageurs sans attache de se retrouver en charge du monde

A: allright kids, let’s ride and build that strange new world, I’m fully excited

K: so, when do we land in Paris?

F: less than an hour, Oli we should go back to our seats

O: ok, put your seatbelts on, we start the descent…to heaven or else but there we go

(…) to be continued

Publicités

From → journal, nouvelles

One Comment
  1. How come TK gets to say so much? I bet in real life she’s a very very quiet sort of person and always very very polite like an English woman in a trench coat and plastic rain boots. I think you should make her a spy…a double agent hhhhhh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :