Skip to content

l’œuvreur déplacé

septembre 2, 2015

sto1b(…)

Tu sais ma fille, Papa est courageux

Tous les matins il traverse la boule

Pour conseiller mabouls

riboulants babacools

Puis le soir au jardin

bêche bine ratisse

terreau fertile, sol abondant.

Au service du travail imposé

la patrie obligée convie résolument

prolétaires avec et sans dents

postérité promise aux services des nantis

rêves de plénitude, réduits à l’utopie

(…)

 

 

 

 

 

 

Publicités
One Comment
  1. ce morceau est peut être un peu exagéré pour ton texte Oli mais les paroles sont tellement vraies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :