Skip to content

brefs de comptoir

septembre 9, 2015

59ce9a6fbb1e5f268994a5ab430ad111il y a toujours un autre titre ou sous titre pour faire le pitre : Pochtronpoly de pochtrons, pas polis et demis
pitch: …rapporter les périples du club de repris de justesse entre chiens et louves, une bande de piliers de comptoir au régime, team valétudinaires, incurables en rémission; curée avant l’heure pour amateurs de fond de tonneaux, mangeurs de barflies, dévergondées, dégondés…
©®™ (ta mère) …toute ressemblance avec des personnes et des faits ayant existé est futile, compte tenu de la fugacité des existences

 1/ Lee Brice caftière (percée)

C’est la genèse du club. Les eaux, les zozos, les Ørigides, horribloseurs,  blogueurs éphémères en direct. Originaux ? Pas tant de différences au commun, pas adorables autant qu’en emporte leurs vents. Un peu comme « à vent » c’était mieux que nucléaire et fossile, éoliens par exemple, terriens, aquaphiles, inflammables.

Il convient là de rendre hommage, vite fait car les honneurs ne sont point coutume entre nous, au tavernier. Avant de virer ténardier, il fit preuve de sociables qualités. Plusieurs années durant nous voilà accoudés au comptoir du hall de la bibliothèque, peu bibliques, plutôt métèques. Entre la thérapie de comptoir du tenancier, échanges inter entre et hors générations, à travers le milieu au delà de frontières, allant jusqu’à l’apomixie fantasmée, ex vitro in nihilo, hors du verre dans le pas grand chose, refaire le monde chaque jour sur de nouvelles bases, selon la météo, l’horoscope, la conjoncture, la force du café, les ° de la gnôle, insomnies, douleurs, plaisirs, espoirs, craintes, doutes, certitudes chimériques, perplexité garantie!

Addict 1: Bonjour Chiara, comment vas-tu ?

Garçon 1: Merci Pierre. Un double?

A1: plutôt allongé ce matin

G1: un croissant?

A1: oui, je suis un peu dans la lune

(…)

Tandis que Pierre s’installe au coin du comptoir, juste avant l’angle, dos à la porte, il jouit d’une vue panoramique sur l’intérieur. Le bar est plus salon de thé à mémère que tripot à turfiste. Pourquoi là? Les émanations du lieu sont antérieures à la construction du bâtiment vitré qui offre aux imposés locaux accès à la culture. Comme les 7 monts parisiens, ici il y a plusieurs collines mystérieuses, et la seine, et le centre jadis inondable. J’y ressens des puissances telluriques rares, uniques. Lorsque j’arrive, bise à Chiara, ma place préférée à l’angle droit, 90° de Pierre, vue sur la porte, panoramique sur devant et derrière le bar, dos à la rue, dévers leger avec trois tables basses entrelacées de fauteuils pleins, déliés, souvent vides.

Au noyau dur il convient d’associer Aaron. Tantôt fils de calife rabinoïde, tantôt rabbinophobe pacifiste, parfois le choix d’Aaron en contrepoint de Sophie, se situe entre athéisme et intégralité, intégrisme et progressisme. Un pur excité du bulbe, inépuisable, fâcheux parfois, toujours disponible pour entrer dans l’arène et débattre sans se débattre (ou se débattre sans se battre). Son rôle freudo-platonique ou aristolélicien-charnel, oro-épistolaire overdosé au citron et baies de goji, sera majeur pour le tavernier.

Je recatapulte: Chiara I (il y aura Chiara II russophile fée) , Pierre 1er (lui aussi aura un homonyme comme ils disent), John votre narrateur, Aaron (comme toi et moi descendant d’Abraham comme le grand rabbin, le grand imam, le grand pape et le gros bouddha (le seul vraiment rigolo, les autres sont des comiques de situation, geste, répétition, langage et caractère, mais en moins drôle). La tribu de bonobos (majoritaires) et chimpanzés va s’étoffer de:

Madeleine. Magdalena (point) car la citer déjà évoque beaucoup. La Femme dans toute sa quadrilogie (un peu comme un SUV mais en plus confortable). Amante, Epouse, Mère, Infante.

Dans la page suivante, venez faire connaissance avec

  • piliers cafeïnomanes & women: Jean, Thorvald Robert, Élyse, Gulia,
  • 2nd rôles nominés : Poline, Mo, Turfiste veolia,…
  • filles remarquables : Χλόη, qui signifie « jeune pousse », Chiara II, Marilys, Rose, Madame Thénardier, …
  • barmans et visiteurs: Dimitri, Thomas, Viel Homme, Manuel le jardinier, …
  • les troubles

et puis les lieux

Le Débo

Le Laisse toi aller

Le sans ton beau harnais comment tirer la charrue (et sa mémorable animatrice)

Le Lieu blindé

Le Quarté bar

ici ou là

Spangenberg_-_Schule_des_Aristoteles

et plus si affinités

Arles-ar-nes-1947097

 

 

 

 

 

Publicités

From → journal, nouvelles

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :