Skip to content

Tunis, Nabeul, Djerba mon amour

octobre 27, 2015

revolution-cadre(…) j’ai parlé au potier à Nabeul, avant de monter en louage, il va faire beau

Sur la route de Tunis les oliviers en fleur, promesse torride d’allégresse

Sur l’hippodrome Yousef-Naël, arabe breton du sud, noir comme une olive mure, me fait faire la visite, main dans la main

« Avant de repartir je te donne ma chemise frère, tout le plaisir est pour moi … »

Balloté vaguelettes, après la journée au travail, la sieste, avant buffet et fête, chaque soir je pars au large, voir le soleil se coucher sur la plage

????????????????????????????????????

 Plus tard, plus au sud, vue sur Djerba,

Réjane prépare l’irrésistible

délice,

l’ami Bouazizi affrète l’esquif

ce soir le fruit de notre pêche

ravira Zeus, Yaveh, Allah

surtout nos ventres archis esthètes

 à la terre, le soleil et la mer, brassés de force sable sous le vent,

bédouins

nomades

sédentaires voyageurs attachés à ce port

amis à vie

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :