Skip to content

William rêve

janvier 16, 2016

William_Blake_006_2« Fillet of a fenny snake,

In the cauldron boil and bake;

Eye of newt and toe of frog,

Wool of bat and tongue of dog,

Adder’s fork and blind-worm’s sting,

Lizard’s leg and owlet’s wing,

For a charm of powerful trouble,

Like a hell-broth boil and bubble »(Macbeth, IV.i)

(…) Nous avions parfois la même envie au même moment, besoin de repos, voyage

William dit alors:

WillB: Si les portes de la perception était, comment dirai tu « cleansed » ?

ΟΛΙωρ: grandes ouvertes? On peut passer la porte, l’ouvrir, la démonter, l’emporter même, mais en français la notion de porte n’est pas tant imagée que pour Shakespeare ou Morrison
W: so, tout apparaitrai à l’homme en la réalité, infini

O: bien sur, indeed shall we say, veux-tu gouter ce laudanum?

W: absolument mon ami, c’est ennuyeux de ne plus fumer, notre estomac va en pâtir

O: nous sommes ventres, architects of poetry

W: well Oliver, truth this is

~

en ces altérations 800px-Illustration_Papaver_somniferum0

nous eussions voyagé plus souvent

cependant,

comme en l’ascension d’une tour de Babel,

la descente tel Dante en ces 9 mondes souterrains

puis, la fatigue extrême

et lâcher enfin prise, ce corps m’encombre

nous étions purs et simples esprits

infiniment simples d’esprit

~

O: est-il possible de faire 10 000 fois le tour de la terre en une vie?

W: quelle vie? à peine 27 années

O: un tour de terre chaque jour?

W: ici je fais l’aller retour sur le lune en une soirée

O: ha haha, oui mais alors au lendemain, bonjour le jetlag

W: jetlag?

O: pardon, le décalage horaire, tu sais, comme si tu voyageais plus vite que le temps, tu arrives avant d’être parti

W: tu m’as l’air bien parti en effet

O: oui, un très bon effet

Psyche_et_LAmourW: je te laisse j’ai rendez-vous avec l’Amour

O: je la connais?

W: Catherine c’est Elle

O: pour toujours?

W: si Dieu le veut, sinon pour la vie peut-être

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

O: elle est belle?

W: Elle est la pure beauté,

âme et cœur

O: heureux pour toi, pour vous, prenez du bon temps

W: oui, et du bon travail ensemble, Elle m’inspire

O: …

 (…) souffrirai-je d’une réalité? non, une fois les portes ouvertes, effacées, la souffrance n’est plus. Et l’amour, les relations si riches avec les unes et les autres, mes contemporains? ne sois pas inquiet, ils sont là comme toi, comme ceux qui sont parti, comme ceux, les mêmes, qui viendront

to be continued

Publicités
7 commentaires
  1. Moi aussi je veux voyager plus vite quelle temps… Arriver avant d’être partie.. Trouver avant de chercher…

  2. ah ! ces portes de la perception …qu’on trouve , qu’on perd , qu’on rouvre, qu’on referme…
    un esprit sans corps ce n’est point rigolo et un corps sans esprit encore moins …et William avait entièrement raison de rêver …
    sans rêves on meurt doucement non ?

    • sans rêve on vit au ralenti, tandis que brève sans vit la vie n’est qu’une trève.
      Ah! l’envie d’orgasme éternellement renouvelé , cochons qui s’en dédie ! Gruikkkkkk

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :