Skip to content

Kjj chapitre 1suite (1-b) – l’élu est lâché

février 1, 2016

lire introduction, titre provisoire  » Kill John John – essaim œufs brisés « et début ch 1

en partie inspiré mais pas tant de « White Side » The Stranglers – Black and White

papier peint punk 201 – 00:00 – Tank (…) Comme vous l’avez déjà compris, du sang, des tripes sur murs et moquette, ça va pas manquer. Me v’là donc au volant du tank emprunté en la caserne du XXIeme RIMA. 21ème qui vit avec son siècle, vite. Un tel ramassis, résidus de fausses-couches ma foi c’est assez rare. Mon foie de cétacé rare se rappelle à votre attention et me voilà garé, en double file, face au bar tabac pmu de la Boule.

Avant d’aller jouer le 7 dans la troisième, sur le n°1 je balance au cap 180° un obus incendiaire. Ça s’anime comme un jour de saint gens. Singeant une attaque au napalm, le rez de chaussé s’est enflammé sur toute la longueur à gauche et jusqu’à l’abri bus. A l’opposé sur Gambetta c’est le méchoui final. La porte de l’agence a fondu, piégeant en rez de jardin 5 ou 6 tonnes de viande à chomdû et autres débris sous touches-souris autrement qualifiés soit disant conseillers! Ça refoule comme à Dantzig sur la Baltique et Ravensbrück für STO Siemens. Une bonne chose de faite, ça s’arrose.

Tandis que les hommes du feu arrosent à tout va mousses et jets divers sur les corps calcinés, je me retrouve seul au375e24bce26a641949cb5aef5c617cbe comptoir à arroser d’une cervoise idéalement moussue mon gourmand gosier. Je plonge mes lèvres sensuelles dans une planisphère occiso-orientale ou je vois l’Europe, l’Asie et l’Afrique m’inviter aux orgies et banquets proposées par mes apôtres et prophètes d’un hémisphère à l’autre,

Oh ultime holocauste purificateur !

Oh éradication définitive de cette inhumanité amène !

Oh hauts de hurlements

Oh oh

ha ha ha, je rigole bien sur ce coup, enfin une mission sans réserve, la carte blanche suprême de boustifaille, viandards et poiscailles, tout équarrir et ne prélever ça et là que quelques croupions et mets fins tels le sot-l’y-laisse.

02 – 02:57 – Nice ‘n’ Sleazy (…) Quelques heures plus avant, sur le canot nous traversâmes un lac, vicieux comme un cercle de jeu, le largonji des louchébems à la bouche. Puis à travers la mer à l’ouest, qui est souvent l’est pour l’extrême west, nous y sommes, complétement à l’ouest.

Je vais cependant vous laisser là maintenant, relisez donc tranquillement ce petit texte léché, imaginez en quel état second nous voilà dans l’urgence de terminer un travail entamé, vite fait bien fait mais en prenant le temps qu’il faudra, la frayeur n’attend pas nombre épisodes ni longueur de chapitres mais l’éternel renouvellement des méthodes et processus d’une horreur sans limite,

Infiniment,  resident-evil-6-boucherie-humaine-2_0258019000128346

effrénément votre,resident-evil-6-boucherie-humaine-4_025801C200128348

et pour patienter

je vous laisse déguster nos spécialités pour la XVIème.

  servir avec une choucroute et

un vin d’Alsace

Concupiscence  distinguée

©ϖοπ ® ΟΛΙωρ

lire la suite, cliquez ici

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :