Skip to content

STANDART DEVIATION

avril 9, 2016

jusque là tout allai bien

home_remember_remember_remembe_by_netdog-d3506vh2J’avais quitté la maison assez tôt en voiture, patienté sagement dans les encombrements avant de rejoindre la voie rapide, et me laissai mener par la voie d’hôtesse d’accueil au charme pâle restituée par le gps:

–  à 500 mètres, continuer tout droit

–  au rond point, prendre la 3ème sortie

un, deux, trois. Je comptais un pour la première voie à droite, puis omettais la suivante qui n’était pas une sortie puisque vouée à l’entrée des voitures sur le giratoire, comme celle dont j’arrivai. Deux pour la seconde voie praticable (suivante omise comme la précédente suivante), pris donc la prochaine sortie autorisée. L’ombre d’un doute effleura ma conscience mais à peine, l’idée vague que je venais de prendre la 5 ème branche pour la troisième sortie alors que le guide électronique m’avais indiqué troisième sortie en comptant chaque voie sans différentier entrées et sorties. Vous comprenez? regardez sur le dessin ci-contre, c’est plus clair peut-être. J’étais bien sur la troisième voie, à 270° de mon axe d’entrée dans le cercle. Pour ajouter à ma perplexité le voyant « pas de réseau » se mit à clignoter sur l’écran. Plus de commentaire vocal ni d’indication sur la carte figée au niveau du rond point fatal…

Fatal au sens de déterminant

comment vais-je en réchapper après cette aventure indue?deviation_by_bizarrestars2

Pour terminer, quid de la pertinence des versions vocales mâles ou femelles

offertes aux électro guidés conductrices et conducteurs :

est-ce déjà sexiste de penser ces options?

(…)

et puis un jour j’ai préféré le vélo au transport motorisé. Fausse bonne idée? Toujours est-il qu’au moment de descendre du destrier bicyclé nous voilà immobilisés!

Le vélo planté là en moi p6mEOIti_400x400

au bord de la clairière

plein cœur de la forêt vierge

presqu’ile diserte à l’orée du lac.

Bruissement des vents comme unique langage

qui agite mes follicules

clignote des rimes

vibres les cuticules

décline d’anonymes dîmes

invisible conteur au jardin public

Je vous salue matin

Publicités
2 commentaires
  1. grandiose ( j’ai pas peur du dithyrambe, ce matin … 😉 )…. çà mérite mieux que la Valstar millésimée !!

  2. super post
    merci pour la partage
    anita
    https://femmeetinfos.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :